Portrait d'Allan Sutton accordant un piano
Allan Sutton

Accord, accordage ou accordement?




Pour décrire l’action d’accorder un piano, quel terme doit-on utiliser : accord, accordage ou accordement?

Accord, accordage, accordement

Le terme « accord » se définit dans le dictionnaire Larousse par « action d’accorder un instrument; son résultat », et « accorder », par « régler la justesse d’un instrument de musique, mettre des instruments au même diapason » et, au sens plus large, « mettre en harmonie ».

L’accordeur de piano doit régler la justesse – l’intonation – avec une clé d’accord en manipulant les chevilles selon un procédé bien particulier afin de rendre l’accord le plus stable possible tout en préservant l’intégrité de l’instrument. Il doit le faire en divisant l’octave en 12 demi-tons égaux, et en tenant compte de l’inharmonicité du piano. Il utilise pour ce faire des logiciels comme Tunelab et Verituner. Certains interprètes peuvent requérir, surtout en musique plus ancienne, une répartition inégale des 12 demi-tons, soit un tempérament inégal, dont nous parlerons dans un prochain article.

Cela dit, c’est bien sûr la pureté des unissons et des octaves qui importe avant toute chose (près des deux-tiers des touches de l’instrument sont reliés à trois cordes, accordées à l’unisson).

Si, en jouant une seule note du piano, on entend un effet de vagues rapides, cela indique que l’unisson est désaccordé. S’il est temps de faire accorder son piano dès qu’on entend qu’il est faux, dissonant, il n’est cependant pas nécessaire d’attendre cela… un accord semi-annuel peut en effet prévenir des écarts nécessitant une mise au diapason, et permet au technicien accordeur d’effectuer un suivi plus rigoureux de l‘instrument et de sa condition.

Mise au diapason

Le diapason, ou hauteur relative des notes, oscille naturellement suivant les variations d’humidité. La table d’harmonie, surtout, se gonfle de l’humidité de l’air en été, ce qui augmente l’angle des cordes sur le chevalet et fait monter le diapason. L’inverse se produit en hiver.

Le piano a été conçu et calibré pour le la 440 Hz, et ce diapason lui permet de jouer en harmonie avec d’autres instruments. C’est pourquoi il est important de le maintenir le plus près possible du diapason. Quand l’écart est considérable, soit d’un quart de ton ou plus, le technicien doit effectuer une mise au diapason préalablement à l’accord et peut exiger un supplément.

« Accordage » est synonyme d’« accord ». On entend aussi parfois accordement ou accordation, mais ces termes ne sont pas officiellement reconnus dans la langue française.