Portrait d'Allan Sutton accordant un piano
Allan Sutton

Établissons déjà cette vérité incontournable: un piano a toujours besoin d’être accordé.

Si vous déménagez votre piano d’une pièce de la maison à une autre il faudra l’accorder. Si vous laissez le piano là où il est, il faudra l’accorder aussi.

Ce qui fait qu’un piano perd son accord, ce sont les changements de température et d’humidité (par exemple: d’une saison à l’autre), pas le fait d’être déménagé.

Il était une fois un grand piano de concert qui est tombé en bas de la scène. Le couvercle a subi quelques dommages mais l’accord, lui était intact !

Le piano est d’une construction extraordinairement solide. Il faut bien, pour résister à l’énorme tension des cordes ! (jusqu’à 20 tonnes). Le faire rouler sur ses roulettes n’a aucun effet sur l’accord.

Cependant, si votre piano est laissé plusieurs heures dans un camion non climatisé sous les chauds rayons du soleil d’été, ou s’il est laissé dans un froid polaire pendant la nuit, il est fort probable que vous ne retrouverez pas la même harmonie sans un ou plusieurs accords dans les semaines suivantes.

Quand un piano a-t-il besoin d’être accordé ? Ça fera l’objet d’un autre article, mais la réponse rapide est : « Dès que vous en ressentez la nécessité, quand des visiteurs s’annoncent ou au moins une fois par année ».

 


Ma cliente a déménagé de province et souhaite souhaitait vendre ce petit piano Yamaha C-108 portant le numéro de série 5593847, acheté chez Archambault en 1999. Le prix demandé est était $ 2500. J’avais accordé ce piano en octobre 2012.

Le piano est maintenant vendu !

Une cliente m’appelle pour accorder un piano qu’on voulait lui donner. Malheureusement le piano était trop abîmé pour que j’y puisse travailler avec l’espoir d’obtenir de bons résultats.

« Comment trouver un bon piano pour ma famille? » est une question à laquelle  nous avons souvent à répondre. Cette fois-là j’ai pu proposer celui-ci qui était dans un budget acceptable pour la jeune famille chez qui j’étais.

Nous avons contacté la vendeuse qui pouvait nous recevoir sur le champ. Le piano a plu, le prix a été négocié, je l’ai rapidement accordé au diapason. Le déménageur a pu venir l’après-midi même et avant la fin de la journée l’instrument était chez les nouveaux propriétaires.

Bravo !


Depuis quelques mois mon iPad mini s’est ajouté au sac d’outils que j’apporte chez vous. En effet, l’application Tunelab pour iOS remplace la version que j’utilisais sur Pocket PC depuis de nombreuses années.

L’application Tunelab sur ios

Ce n’est pas particulièrement joli, mais c’est très efficace !

C’est aussi sur iPad que je fais votre reçu de vente envoyé par email.

J’ai découvert cette astuce pratique pour annuler la saisie, par exemple si j’ai effacé du texte par erreur. Sur l’ordinateur, ctrl-z est très utile, mais sur iPad ?

Secouez simplement l’appareil ! Un menu apparaît pour vous donner la possibilité de revenir en arrière.

Annuler la saisie sur iOS
Annuler la saisie sur iOS

Pas trop fort !


Dans un article de septembre 2012, je vous parlais brièvement d’Alice, centenaire survivante de l’Holocauste (en fait, elle en était  la plus vieille survivante…), amoureuse du piano et de la vie, et maintenant sujet d’un documentaire du Montréalais Malcom Clarke (en nomination aux Oscars).

Elle est morte à l’âge de 110 ans ! « Regardez-les ! » dit-elle de ses voisins, « personne ne rit ! »

Moi, je ris….

Le film est à l’affiche du Cinéma du Parc: Vendredi 28 février: 13h45, Samedi 1er mars: 10h15, Dimanche 2 mars: 16h45, Lundi 3 mars au Jeudi 6 mars: 13h45

 


 

… dans le Journal de Montréal cette semaine.

Ayez un bon piano pas trop vieux bien accordé à la maison.


Ce piano Kawai GS-50  (6 pi. 9 po.) de 1984 était quasiment injouable. Le son était dur, métallique, désagréable, et les efforts pour corriger la situation par l’harmonisation se sont avérés vains.

Il fallait remplacer les marteaux. Bien que peu usés, ceux-ci n’avaient pas conservé les propriétés requises pour une belle sonorité.

Nous avons commandé des têtes de marteaux « Natural Felt » de la compagnie Abel que nous avons installés sur les manches originaux  en remplaçant les rouleaux par de nouveaux rouleaux Wessell, Nickel & Gross.

 

Nouvelles têtes de marteaux
Grâce à des guides judicieusement positionnés, les nouvelles têtes de marteaux se mettent en place très facilement et précisément.
Un bel alignement
De nouvelles têtes de marteaux bien alignées
Il faut que les têtes de marteaux soient bien droites

 

La règle sur les touches, avec rétro-éclairage
Nous voyons une règle Wessell, Nickel & Gross qui comporte un côté droit et un côté courbé, posée sur les touches blanches éclairées par l

Le travail sur ce piano comportait de nombreuses étapes supplémentaires: réparation du pédalier, élimination de la friction indésirable dans le clavier, analyse et ajustement de l’équilibre des touches, taille et réglage des étouffoirs, réglages fins de la mécanique, harmonisation, accord…etc !

Nous sommes enchantés du résultat, nos clients aussi. C’est comme un piano neuf  ! (ou c’est mieux qu’un piano neuf ?) Les outils à la fine pointe et les matériaux de la meilleure qualité nous facilitent le travail, et le travail en équipe rend le tout très dynamique.

Au suivant…


Vous avez essayé de trouver un bon accordeur de piano ce week-end ? Pas facile, n’est-ce pas ? C’est que les techniciens les plus actifs sont réunis à Montréal pour une convention de l’association canadienne, la CAPT-ACAP (Canadian Association of Piano Technician- Association canadienne des accordeurs de piano).

Outre le plaisir de se rencontrer entre collèques et amis, cette édition offre des ateliers techniques particulièrement intéressants.

Christopher Brown est venu de Boston pour présenter son établi de travail très sophistiqué. Cet outil formidable permet un travail plus précis, plus rapide et plus facile.

Marcel Lapointe de Québec nous a fait une démonstration du système d’analyse de la géométrie et d’équilibrage de la mécanique Fandrich Rhodes. Les paramètres (dimensions et mesures de poids) d’une mécanique de piano sont entrés sur ordinateur pour nous aider à diagnostiquer les problèmes, adapter le toucher au goût d’un pianiste ou égaliser et améliorer la réponse d’un instrument.

Mon ami Oliver Esmonde-White a fait un exposé sur son approche des réglages pour piano à queue: la synchronisation précise entre le mouvement du levier de répétition et celui du bâton d’échappement procure une sensation incomparable sous les doigts. Comme pianiste, j’apprécie énormément ce niveau de précision. Oliver a aussi apporté un piano Fandrich & Sons droit qui est équipé d’un mécanisme réinventé, qui se rapproche de celui d’un piano à queue.

Nous sommes reconnaissants à Denis Brassard, le technicien-accordeur de la faculté de musique de l’Université de Montréal qui nous reçoit, et aux organisateurs de la convention.


Faute d’avoir quelque chose d’intéressant à vous raconter ou de prendre le temps de faire quelque autre article technique maintenant,  je vous invite à lire les articles de Gérard Fauvin, accordeur technicien vivant en Charente et qui écrit très régulièrement dans son blog, lui !

Il nous parle du départ (à 59 ans !) d’une pianiste qu’il connaissait, qu’il aimait, Brigitte Engerer. Il nous en parle avec émotion et humanité. Quand il apprend ça, il ne veut pas l’admettre. Il raconte simplement et brièvement leur rencontre et les moments qui les trouvaient réunis: « …J’étais souvent celui qui lui procurait un cendrier (mortelle cigarette) ou qui allait s’enquérir d’un petit café… des petites complicités qui me comblaient… » Quelques jours après avoir appris sa mort, c’est comme spectateur d’un beau concert de tango que la peine le frappe: « …alors j’ai pris conscience que je ne reverrai plus Brigitte Engerer. Je suis parti avant la fin, comme parfois, quand le concert m’a tellement donné que je n’ai plus besoin de rien d’autre, même pas d’autre musique, même pas d’un bis ou d’un mouvement de plus…. »

Gérard Fauvin nous fait aussi découvrir Alice Herz-Somer, 108 ans, la plus agée des survivantes de l’Holocaust, qui pratique encore son piano 3 heures par jour. « J’ai appris Bach par coeur. Quand mon docteur est venu, il  m’a dit qu’apprendre Bach par coeur c’est meilleur que des quantités de pilules » dit-elle en montrant sa tête. Et Gérard est heureux, comme moi-même je remercie d’être né avec le positivisme au ventre, avec l’optimisme au quotidien, avec la joie de vivre irraisonnée, un élan vital qui ne m’a pas rendu « inconscient » de tout ce qui ne va pas, mais au contraire « CONSCIENT » de la beauté et de la bonté du quotidien, quand on sait le regarder et l’apprécier. Cette certitude du bonheur, on la conforte dans les épreuves de chaque jour.

Sur une note plus légère, vous regarderez avec amusement les pianos « relookés » par les artistes « Fabienne, Maria, Anne et d’autres ami(e)s »

Des pianos « relookés » on en trouve dans les évènements Street-pianos comme récemment à Paris « Play me, I’m yours » ou à une plus petite échelle ces jours-ci à Montréal: Pianos des villes…

Un groupe d'artistes décore les pianos

Merci Gérard de nous donner ces perspectives créatives, sensibles, inspirantes.


On m’a posé cette question par email : « L’utilisation de la sourdine est-elle dommageable pour le piano à queue ? »

J’ai compris qu’on parlait en fait de la pédale Una Corda, celle qui est située à gauche sur le pédalier de tous les pianos à queue et qui modifie subtilement la sonorité pour l’adoucir et lui donner un caractère éthéré. On l’appelle aussi « pédale douce ».

J’ai répondu que la réponse à la question était « presque oui », avec la promesse de faire cet article sur le sujet:

Parlons de l’usure des marteaux. Dans l’utilisation normale du piano (sans la pédale Una Corda), les marteaux sont alignés de façon à frapper les trois cordes également, produisant à la longue une usure égale des trois marques laissées par les cordes, situation qui n’entraîne pas de problème et qui se corrige aisément par un sablage léger si c’est fait régulièrement.

Les marteaux bien alignés provoquent une usure régulière des marteaux

Les trois cordes sont ici frappées en même temps, de le même façon, et vibrent en phase, ce qui procure un son pur.

 

Les trois cordes sont frappées simultanément

 

La pédale Una Corda agit par transposition de tout le mécanisme vers la droite (habituellement) jusqu’à ce que le marteau ne frapppe plus que deux des trois cordes des trios.

Tout le mécanisme et décalé vers la droite

À la longue, cette position finit par provoquer une usure irrégulière des marteaux.

L'usure irrégulière des marteaux

Lorsqu’on relâche la pédale,  la frappe est inégale, les cordes sont mises en mouvement de façon anarchique, produisant une sonorité nasillarde, métallique, imitée vocalement par « buzz », « zing », « gzzzz » par le ou la pianiste éploré(e) qui tente d’expliquer ce qui arrive à son piano.

Les marteaux usés irrégulièrement provoquent un son désagréable

La solution ? Sabler les marteaux pour leur redonner une surface régulière. L’utilisation de la pédale Una Corda peut coûter cher ! On utilise la pédale pour avoir un son plus doux, mais plus on l’utilise, plus la position normale donne un son désagréable et plus on est porté à utiliser la pédale Una Corda. C’est un cercle vicieux.

Je veux avertir que cet article simplifie la problématique pour plus de clarté. Le réglage du mécanisme offre plus de choix au technicien et au pianiste selon l’effet recherché dans le contexte particulier où l’on se situe que ce qui est suggéré. Le schéma n’est pas tout-à-fait conforme à la réalité. Enfin, la pédale Una Corda est faite pour être utilisée. Bien réglée, utilisée à bon escient, elle offre des possibilités expressives dont on ne voudrait pas se passer. Parlez-en à votre technicien.


Mon ami a une relation privilégiée avec la partition musicale. Malheureusement sa vue a beaucoup baissé ces dernières années. Voyez le système qu’on lui a installé !

Toute la musique qu’il désire travailler a été téléchargée du site music-scores.com et réside sur l’ordinateur qui est dédié à cet usage. Le grand téléviseur  relié à cet ordinateur procure une image bien contrastée. Il est facile de régler le niveau de grossissement à l’aide d’une souris.

De plus, tout l’internet est à portée de clic pour regarder une interprétation inspirante sur Youtube ou écouter un enregistrement acheté sur iTunes.