Portrait d'Allan Sutton accordant un piano
Allan Sutton

Nous adorons notre instrument, le piano, qui fait encore appel à une technologie vieille de plusieurs centaines d’années et à des principes acoustiques éternels.

Cela ne nous empêche pas d’apprécier et d’utiliser les inventions et les perfectionnements modernes.

Le iPad est le plus récent « buzz » en terme de portabilité de l’internet: on prétend que ça révolutionne encore l’informatique personnelle.

D’autre part, les éditeurs d’une référence « papier »  incontournable pour tout savoir sur les pianos, le Piano Book, propose maintenant gratuitement, en format électronique, un supplément bisannuel, le Acoustic & Digital Piano Buyer. Il faut s’abonner pour recevoir une version papier.

Jusqu’ici, il n’était pas agréable de lire la revue électronique sur un ordinateur portable dont l’écran est en format paysage. Avec le iPad, cependant, vous n’avez qu’à tourner l’appareil pour feuilleter et voir les pages de la revue dans un format « naturel ». C’est malheureusement en anglais seulement.

Merci Apple !

piano-buyer-on-ipad


L’an passé à la convention de Grand Rapids, j’ai découvert le piano Ravenscroft. Voyez le beau site web du fabriquant.

J’ai tout de suite pensé que la pièce Une barque sur l’océan de la suite Miroirs de Maurice Ravel, avec ses couleurs chatoyantes et ses nuances spectaculaires, saurait bien mettre en valeur les possibilités expressives de ce bijoux de piano. Depuis, j’ai travaillé à remettre cette pièce dans mon répertoire et j’aurai le plaisir de la présenter cet été à la convention annuelle de la Piano Technicians Guild à Las Vegas.

Ce n’est pas au Casino que j’ai hâte d’aller jouer!

Le piano Ravenscroft
Le piano Ravenscroft modèle 275 long de 9 pieds

Pour démocratiser la musique classique, on cherche à renouveler la manière de la présenter. L’association surprenante de ces deux éléments à priori étrangers s’avère charmante.


Chopin n’est pas seul à être né en 1810. Robert Schumann aussi.

Après le petit festival Chopin des Jeunesses Musicales, c’est au tour de la fondation Arte Musica et de ses « Journées Schumann », présentées au Musée de beaux-arts de Montréal du 30 avril au 9 mai.

Le pianiste Mathieu Gaudet se chargera du premier concert de la série, le seul consacré au piano, avec Kreisleriana et la Fantaisie en do majeur, op. 17 (le 30 avril, 18h30)

Fait à noter, le piano utilisé sera un des deux  nouveaux  Steinway récemment achetés par le Musée et destiné à la future salle de concert Bourgie.

Musée des beaux-arts : 1379, rue Sherbrooke O.


Mon amie Rosalie Larouche nous proposait sur Facebook de venir jeudi soir le 22 avril aux Jeunesses Musicales du Canada pour entendre la pianiste Angela Cheng qui ouvrait le Festival Chopin.

Au programme: Nocturnes opus 9 no1-2-3, Ballades 1 et 4 et les magnifiques Préludes de l’opus 28 ..

Cinq autres concerts étaient présentés dans le cadre de ce beau  festival: Wonny Song – 23 avril 19 h 30, Ian Parker – 24 avril 14 h 30, Richard Raymond – 24 avril 19 h 30, Winston Choi – 25 avril 14 h 30 et Avan Yu- 25 avril 19 h 30

C’était salle comble!


Dans le but de produire des concerts de qualité et d’encourager les musiciens de la relève dans leurs initiatives, les Productions Musicales Kaléidoscope organisent un concert au bénéfice de l’organisme. C’est une occasion rare d’entendre un authentique violon Stradivarius attribué par le Conseil des Arts du Canada à la jeune artiste.

L'affiche du concert
L’affiche du concert

Piano Technique Montréal est fier de s’associer à la présentation de cet évènement remarquable.


Saurez-vous trouver ce qui cloche sur cette image?

Les cordes de basse dun piano droit
Les cordes de basse d'un piano droit

Je mesure toujours le taux d’humidité relative dans les endroits où je travaille sur un piano. Cet hiver, ça tournait autour de 18% (au 15 février) (30% au 28 avril, 45% au 17 juin). Imaginez l’effet sur un instrument de musique qui était dans un environnement à 70 % à la fin de l’été !

Combien avez-vous à la maison à travers les saisons ?

Les petits appareils de mesure très peu chers sont trop imprécis: j’en avais un qui n’indiquait jamais moins que 50%.

Nous utilisons un appareil professionnel:

Un hygromètre mesure le taux dhumidité relative
Un hygromètre mesure le taux d'humidité relative

On peut fabriquer à la maison un appareil qui mesure le taux d’humidité relative selon la méthode bulbe sec-humide. Dans un psychromètre, deux thermomètres sont utilisés côte à côte : l’un d’eux est muni d’une ouate mouillée. La taux d’évaporation de l’eau est fonction de l’humidité relative dans l’air (ce que nous cherchons à mesurer), et l’évaporation de l’eau de cette ouate provoque une baisse de la température mesurée proportionnelle à la vitesse d’évaporation. Un tableau spécial est consulté avec la température de l’air et la température mesurée du bulbe humide comme paramètres, ce qui nous donne notre taux d’humidité relative.Un psychromètre

Il faut placer le tout dans un courant d’air provoqué par un ventilateur, par exemple, pour que la mesure soit concluante.

Si vous achetez un appareil, vérifiez qu’il soit certifié pour une précision d’au moins +- 5% (Il faudra payer plus que $25).

 


Je ne peux résister à la tentation de dresser moi aussi ma liste des événements qui ont attiré mon attention depuis l’an 2000.

La situation économique
a touché la fabrication des pianos- La compagnie Petrof détourne la moitié de sa capacité de production vers les armoires de cuisine. Lisez ici

La compagnie Kemble a fermé ses portes: La longue tradition du piano anglais s’éteint.

La Fondation internationale Mozarteum a dévoilé en août 2009 à Salzbourg, en Autriche, deux nouvelles partitions pour piano composées par Wolfgang Amadeus Mozart, découvertes plus de 200 ans après sa mort. Lisez cet article dans Le Devoir.

Le merveilleux pianiste Alfred Brendel a officiellement pris sa retraite cette année. Ceci sera un soulagement pour les techniciens de pianos responsables de remettre les pianos en état après son passage; il est réputé pour faire effectuer des réglages non conformes par son propre technicien partout où il joue. Un concert d’Alfred Brendel à Vancouver le 23 mars 2007 est certainement mon moment musical fort de la décennie!

La Chapelle Historique du Bon-Pasteur a retrouvé son Fazioli. La (maintenant) célèbre compagnie Italienne a effectué le travail à ses propres frais, un cadeau pour la ville qui a effectué cet achat controversé il y a 20 ans alors que la compagnie débutait. Ce fut LE scandale qui ébranla toute la politique municipale en 1987. Jugé trop cher par l’opposition et la presse anglophone, $86,000 pouvaient servir à de meilleures fins selon eux: réparer les trottoirs et baisser les taxes, par exemple. On n’a plus les scandales qu’on avait, à Montréal!

Krystian Zimmerman ne jouera plus au États-Unis. Ce pianiste polonais transporte toujours son propre piano Steinway qu’il accorde et prépare lui-même. À son arrivée pour une tournée tout de suite après les événements de septembre 2001, les douaniers ont saisi et détruit son instrument qui dégageait une odeur suspecte selon eux. C’était la colle qu’il avait utilisée pour ses derniers ajustements. Peut-être irrité par cet événement, il a interrompu son dernier concert en avril 2009 pour annoncer qu’il ne jouerait plus dans ce pays « qui veut contrôler le monde par sa politique militaire agressive ».

Le pianiste canadien Gonzalez a battu le record du monde du concert le plus long, à Paris. Lisez ici

Il faut noter ces pianistes disparus: Oscar Peterson, Renée Morisset, Alicia de Larrocha, Alice Coltrane, Esbjorn Svenson

J’oublie certainement quelque chose d’important. Complétez cette liste, ou partagez VOTRE moment marquant. Bonne Année!


« Le drame du pianiste, c’est que son action est exclusivement verticale. C’est le défi permanent de notre art. »
-Leon Fleisher

Au piano, tout son émis est aussitôt voué à l’extinction. Le pianiste doit composer avec cette réalité en tentant de donner l’illusion de l’horizontalité, de la connexion entre les notes, quand la musique interprétée est mélodique.

Le technicien  connaît ce paradoxe et doit tenter d’aider le musicien dans cette tâche.

On peut favoriser l’impression de legato par divers moyens rassemblés sous la rubrique « harmonisation »: Les points de terminaison des cordes doivent être bien nets pour que la vibration soit transmise efficacement à la table d’harmonie, le marteau doit frapper les trois cordes (ou les deux) en même temps et de la bonne manière, le son doit être bien cohérent d’une note à l’autre,  pour encourager les « bonnes harmoniques » et un bon soutien des sons. C’est cette capacité des sons à maintenir une belle progression dans le temps après l’émission qui permet de « faire chanter » le piano autant que possible.

C’est d’ailleurs une façon de juger la qualité d’un instrument: jouer des notes longues dans tous les registres, écouter l’évolution du son. On préfère un son qui reste le plus longtemps et qui diminue selon une belle courbe régulière, sans baisse soudaine à aucun moment.

Un piano bien accordé aura d’ailleurs déjà une longueur d’avance: les vibrations bien synchronisées vont se renforcer mutuellement pour que le son dure longtemps, alors que des vibrations désordonnées vont se combattre et s’annuler.

En vérité, cependant, les choses musicales sont beaucoup du domaine subjectif.  « Faire chanter » le piano tient au moins autant à la qualité de la « pensée » du musicien au piano qu’aux aspects techniques ci-haut mentionnés.

Écoutez cette pianiste mythique: Malgré le vieil enregistrement, sa pensée musicale et son legato extraordinaire nous parviennent inaltérés.