Portrait d'Allan Sutton accordant un piano
Allan Sutton

Un « pitch raise », une mise à niveau




Voici un piano qui avait bien besoin d’être accordé: il était un demi-ton trop bas!

Dans un cas comme celui-ci, nous devons d’abord faire un premier accord grossier qui remonte la tension de toutes les cordes dans les environs du niveau souhaité. Ensuite viendra un accord fin qui rétablira l’harmonie entre tous les sons du piano.

Attention! Oreilles sensibles, s’abstenir…

Cela comporte le risque que quelques cordes cassent: Je ne peux me résoudre à enregistrer une mise à niveau dans « l’espoir » de capter l’horrible son. Ce serait comme d’appeler le malheur. En effet, une corde qui casse est une mauvaise nouvelle. Nous avons tout ce qui faut pour la remplacer, mais c’est long, désagréable et coûteux.

Enfin, il faut savoir qu’un piano soumis à un tel « redressement » ne tiendra pas son accord aussi bien qu’un piano plus régulièrement accordé: l’accordeur n’a pas mal fait son travail, c’est inévitable. Il sera bien de prévoir un autre rendez-vous quelques semaines plus tard, de munir l’instrument d’un système de contrôle climatique et de prendre l’habitude de nous appeler régulièrement.

Laisser un commentaire