Catégorie : Insurance


Vous vous demandez si votre instrument de musique est assuré de façon adéquate? Étant moi-même propriétaire d’un piano à queue en voie d’être transporté et restauré en atelier, je vous partage le fruit de mes recherches auprès de quelques assureurs. Évidemment, les modalités peuvent varier d’une entreprise à l’autre. Mais en c’est en posant les bonnes questions qu’on obtient les bonnes réponses!

1- Vos biens (incluant votre instrument) sont-ils assurés pour un remplacement à neuf ou à leur valeur actuelle?

Un assureur m’a répondu qu’il n’y avait pas d’économie réelle à faire avec la deuxième option. Avant de choisir entre une valeur de remplacement à 10 000 $ ou à 2 000 $, cela vaut la peine de s’informer!Flaming Music, Piano Music Piano. Piano On Fire.

2- Votre protection de base “tous risques” inclut-elle vol, incendie, vandalisme et bris de tuyauterie?

Bon à savoir s’il y a une salle de bain à l’étage supérieur… Cependant, dans les exclusions on retrouve habituellement le refoulement d’égoût et la vermine.

3-  Est-ce utile d’informer votre assureur que vous possédez un instrument de musique?

Oui. N’oubliez pas d’inclure sa photo dans la liste exhaustive de vos biens qui sera envoyée à l’assureur. C’est vous-mêmes qui évaluerez sa valeur en fonction des coClavier brisémparables sur le marché. Votre police et sa franchise (250 $ ou 500 $) seront alors négociées avec votre assureur.

 4- Votre instrument est-il soumis à une “limitation particulière”?

Non, s’il est utilisé à des fins de “loisir” et ce, même si vous êtes un professionnel du métier. Mais si votre piano sert spécifiquement à un usage professionnel (par ex. dans un studio ou pour des concerts), la limitation particulière pourrait être limitée à environ 4 000 $. Une protection supplémentaire pour le piano serait alors être requise.

5- Si en fin de compte vous optez pour une protection supplémentaire, faut-il faire évaluer votre instrument?

Oui. Un professionnel agréé (dans ce cas-ci, un technicien accordeur reconnu) ira le faire chez vous à vos propres frais. La protection supplémentaire ne sera en vigueur qu’une fois l’évaluation transmise à votre assureur.

6- Votre instrument est-il encore assuré dès qu’il sort de votre résidence?

Vérifiez si votre instrument continue à être assuré lorsque vous l'apportez à l'extérieur!
Votre piano devrait être assuré tout au long de son séjour à l’extérieur en autant qu’il finisse par revenir chez vous.

Dans mon cas personnel, mon piano continuera à l’être, peu importe pendant combien de temps et où il ira (même si c’est à l’extérieur du pays). L’essentiel pour mon assureur, c’est qu’il revienne ultimement chez moi. Ça l’est pour moi aussi!

-Manon Bouchard